Sur les traces du lapin de Pâques à Berthoud

À travers les collines et les forêts, à pied ou à vélo électrique. Berthoud et l'Emmental peuvent être découverts des manières les plus diverses.

Le long week-end de Pâques approchait et Katrina et moi voulions à nouveau faire une excursion. En étudiant notre carte des auberges de jeunesse, notre choix s’est porté sur l’Auberge de Jeunesse Château de Berthoud – le voyage confortable, le lieu cool et le bon point de départ pour différentes activités ont convaincu.

Un début de week-end de Pâques agréable

Le samedi de Pâques, nous nous sommes donc mises en route en direction de l’Emmental. Après une dizaine de minutes de marche depuis la gare à travers le paisible village de Berthoud et une courte montée, nous sommes arrivées au château. Nous étions impatientes de savoir quelle chambre à thème nous avait été attribuée et nous nous sommes réjouies de la spacieuse chambre « Loch » (trou), qui heureusement ne portait pas bien son nom. Nous avons également pu jeter un coup d’œil à la « Skizimmer » (chambre de ski), qui nous aurait aussi beaucoup plu.

Nous avons commencé la soirée par un apéritif dans la cour du château et avons profité de la vaste vue sur la région. Nous nous sommes ensuite rendues au restaurant, oùnous nous sommes régalées de la délicieuse cuisine.

 

Il fallait un plan B

Après une nuit réparatrice, un brunch de Pâques grandiose nous attendait, qui a comblé tous les désirs culinaires. Le pain frais, les croissants, les fruits, les plateaux de charcuterie et de fromage, le muesli et les œufs brouillés n’en étaient qu’une petite partie. Un tendre rôti braisé accompagné d’un délicieux gratin de pommes de terre et un buffet de desserts ont complété le brunch.

Bien revigorées, nous sommes parties louer des trottinettes. Malheureusement, nous n’avions pas tenu compte des heures d’ouverture auparavant et nous nous sommes retrouvées devant les portes fermées de trotti mieten. Il fallait trouver un plan B ! Lors du brunch, un collaborateur du château nous avait conseillé de nous rendre au Lueg. De là, on pourrait voir loin, jusqu’aux Alpes. Nous avons donc décidé spontanément de prendre le bus pour le Lueg.

Après une courte montée raide, nous sommes arrivées au monument, d’où nous avions une vue époustouflante sur les collines, les champs et jusqu’aux Alpes bernoises.

 

Pour le retour, nous ne voulions pas reprendre le bus, nous avons donc décidé de faire le trajet jusqu’à Berthoud à pied. Le chemin nous a menées pendant environ 2h30 à travers les plus beaux paysages et devant des maisons pittoresques.

De retour à Berthoud, nous avions envie de cuisine italienne et avons opté pour le Restaurant Piazzetta. Nous avons eu envie d’une pizza au jambon cru, à la roquette et au mascarpone, mais elle ne figurait pas sur la carte. L’aimable serveur a tout de même exaucé notre souhait et nous nous sommes régalées. Nous avons terminé la soirée avec de bonnes pizzas, un service aimable et une atmosphère agréable.

 

Tour en vélo électrique – un must

Si tu te rends à Berthoud, tu ne pourras pas faire l’impasse sur un tour en vélo électrique. Lors de notre petite randonnée, nous avons déjà constaté pourquoi tout le monde ici roule en vélo électrique. Nous avions déjà prévu de louer un tel vélo à la maison.

 

Le lundi de Pâques, après un copieux petit-déjeuner, nous avons fait nos bagages et nous sommes partis en direction de la location de vélos Rent-a-bike Burgdorf. Nous y avions loué en ligne deux vélos électriques qui devaient nous amener au magasin d’usine Kambly. Les personnes qui sont membres des Auberges de Jeunesse Suisses peuvent retirer au préalable un bon de 10 CHF à la réception et l’utiliser chez Rent-a-bike.

Une fois en selle, nous nous sommes mises en route. Pour des raisons obscures, nous avons toutefois emprunté un mauvais itinéraire et sommes arrivés chez le spécialiste des pâtisseries fines à Trubschachen après 50 km au lieu des 32 prévus ! (photo).

Le chemin nous a d’abord conduites à travers la forêt, avec une montée raide et une descente tout aussi raide. Mais grâce à notre formidable soutien, c’était le cadet de nos soucis. Le détour de près de 20 km était toutefois magnifique et les biscuits à déguster ont également compensé nos efforts 😉.

Nous avons décidé d’effectuer le trajet de retour vers Burgdorf à partir de Langnau i. E. en train. Notre énergie et la batterie du vélo n’étaient pas épuisées, mais nos fesses ne voulaient tout simplement pas rester plus longtemps sur la selle après trois heures et demie. Nous étions heureuses de pouvoir déposer spontanément les vélos à la gare, chez Rent-a-bike.

Détendues, nous avons pris le chemin du retour vers Zurich et le Fricktal. Ce n’est certainement pas la dernière fois que nous allons à Berthoud, car nous n’avons pas pu visiter le musée du château.

 

Les auteures

Frau sitzt am Seeufer

Cet article a été rédigé par Katrina, notre star assistant marketing. Ce qui la décrit le mieux? L’équipe de la rédaction n’est pas tout à fait d’accord sur ce point. Mais la vérité se situe probablement quelque part entre la handballeuse professionnelle, la représentante de la GenZ, la passionnée de cuisine et la connaisseuse en crêpes. Elle est un excellent complément à notre équipe rédactionnelle et contre avec humour non seulement au baby-foot, mais aussi lorsque son canton d’origine fait encore l’objet de taquineries.

Frau schaut in die Ferne

Katrin est notre cheffe de service sportive du centre de réservation des Auberges de Jeunesse Suisses. Quand on ne la croise pas au bureau, on peut la trouver dans une auberge de jeunesse ou sur des sentiers pédestres. Fascinée par les voyages, elle a exploré la Suisse l’été dernier et a partagé avec nous son expérience unique.

Amis Châteaux & châteaux forts Châteaux & châteaux forts Amis
S’abonner
Notification pour
guest
0 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires