Expérience de voyage maximale avec empreinte carbone minimale

Relaxation écologique: au nouveau wellnessHostel3000, tu peux faire quelque chose pour ton corps et pour l'environnement.

Les voyages conscients, avec une considération pour le climat et l’environnement, prennent de l’ampleur. Cependant, beaucoup d’entre nous se demandent si et comment les voyages écologiques sont possibles. À quoi faut-il faire attention afin de laisser une empreinte carbone minime sans pour autant perdre nos envies d’aventures ? Comment peut-on évaluer et restreindre les effets sur l’environnement de nos voyages préférés ? Le wellnessHostel3000 à Laax, ouvert en décembre 2020 dans les Grisons, est un bon exemple d’alliance réussie entre bien-être et durabilité.

La durabilité commence dès le départ

Si tu emportes aussi dans ta valise une conscience écologique engagée, alors tu opteras sûrement pour un trajet avec les transports en commun. Pendant les mois froids, avec le bus ou le train; au printemps, le vélo vient rallonger la liste des possibilités.

Les Auberges de Jeunesse Suisses font généralement attention à avoir une bonne connexion avec les transports en commun et sur de nombreux sites, elles collaborent avec Rent a Bike. Comme avec de nombreuses auberges de jeunesse, venir au wellnessHostel3000 ne demande pas de long voyage énergivore. De plus, l’hostel est facilement accessible par les transports en commun et à Laax, ton deux roues trouveras aussi sa place dans le local à vélo fermé à clé.

Qu’est-ce qui rend un hébergement durable exactement ?

Lors de la sélection d’un hébergement qui soit le plus durable possible, on peut se concentrer sur différents thèmes. D’une part, il est important que ton séjour ne consomme pas trop d’énergie, ni ne génère trop de déchets, pour l’amour de l’environnement. D’autre part, l’hôte devrait être tourné vers la consommation régionale, par exemple en cuisinant des produits locaux et de saison. De plus, un établissement socialement durable doit se démarquer en étant accessible pour tous: sans obstacles et avec des prix justes. Et enfin, un hôtel ou une auberge écologique offre la possibilité de payer une compensation carbone, dont les recettes sont généralement versées à un projet pour le climat ou servent à concevoir de nouveaux projets de construction respectant des standards écologiques.

Éviter, réduire et compenser les émissions

En ce qui concerne l’efficacité énergétique, l’oasis de bien-être au bord du lac de Laax profite d’un concept écologique des Auberges de Jeunesse Suisses, bien pensé et qui a fait ses preuves. D’après le bilan de l’exercice 2019, le réseau de 50 établissements a atteint une compatibilité environnementale élevée en se basant sur ces trois principes de base : éviter, réduire et compenser les émissions. Cela se fait avec des constructions durables pour les nouveaux bâtiments (avec Minergie et ECO comme standards), une isolation optimale des bâtiments, l’utilisation de l’énergie solaire ou du chauffage au bois, des mesures d’économie d’eau intelligentes, l’achat d’aliments frais et régionaux, le recyclage et un traitement des déchets adéquat.

Il y a également une compensation de l’empreinte carbone par une participation volontaire des clients : en 2019, cette participation s’élevait à 58 %. Cette somme et les bénéfices des installations photovoltaïques (AJ Berne, Fällanden, Saas-Fee et St. Moritz) sont versés au fonds climatique des Auberges de Jeunesse Suisses.

Ici, on se « relaaxe » à la mode et de façon durable

Ainsi, il n’est pas trop difficile de trouver une destination durable dans le pays. Même dans l’espace bien-être, où on peut s’attendre à une consommation d’eau et de chaleur élevée, tu peux te faire plaisir en gardant bonne conscience pour le climat. En effet, tandis que le premier wellnessHostel moderne à Saas-Fee (wellnessHostel4000) est alimenté par un chauffage collectif solaire, également disponible en hiver grâce à un accumulateur géothermique, le tout nouveau wellnessHostel3000 à Laax, dans les Grisons, est chauffé de façon complètement neutre pour le climat avec du bois de la forêt voisine. Grâce à la nouvelle centrale de chauffage au bois Pardanal de Laax, on économise 175 tonnes de CO2 par an. Le projet complet a été réalisé en même temps que la restauration complète de la piscine couverte locale et a permis ainsi une optimisation de l’établissement, en y ajoutant encore une combinaison particulière entre hostel, piscine couverte et espace bien-être (Aua Grava).

Il n’y a pas que le design du complexe qui est tendance, mais aussi le restaurant Biblau (ce qui signifie « beau bleu » en romanche), où l’on peut commander de nombreux plats en version végétarienne ou végane. La scénographie unique est inspirée par la nature et la culture de la région, mais aussi particulièrement par la langue romanche, que tu peux entendre partout de diverses façons.

Également bon à savoir : 16 chambres sont sans obstacles et à Aua Grava aussi, avec la piscine couverte, l’espace bien-être et la salle de fitness, tout est sans obstacles depuis la reconstruction.

Dans son blog de voyage, Travelita présente (en allemand) un aperçu des espaces avec les grandes fenêtres panoramiques, le superbe espace spa et de nombreux conseils pour un séjour réussi au bord du lac de Laax.

Durabilité
S’abonner
Notification pour
guest
0 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires