Plus que « mignon » : en route pour Stein am Rhein !

Sous-estimée – c'est ainsi que je décrirais Stein am Rhein après notre visite. Cette ville pittoresque offre bien plus que de jolies façades ! Quels sont les endroits que nous avons particulièrement appréciés ? Et qu'avons-nous gardé pour la prochaine fois ? Je vais te le dire. Allons-y.

Premier arrêt : plage

Tu peux le prendre au pied de la lettre. L’arrêt de bus « Strandbad » (plage) se trouve juste à côté de l’Auberge de Jeunesse Stein am Rhein. Après Baden, c’est la deuxième étape de notre voyage avec notre Pass Auberge de Jeunesse. Le trajet de Baden à Stein am Rhein dure environ 1 heure et demie. Ensuite, il faut compter un bon quart d’heure de marche à travers la jolie vieille ville, de la gare à l’auberge de jeunesse. La paresse est profitable pour une fois : quel accueil à la plage de Stein am Rhein ! L’entrée est gratuite.

Ping-pong, plongeoir et repas savoureux : pourquoi ne reste-t-on que deux jours ici ? ©Adrian Reber

Le restaurant de la plage « Uferlos » choie ses visiteurs avec de délicieux wraps, paneer et burgers – végétariens, végétaliens ou avec de la viande ? Il y en a pour tous les goûts. Ici, tout est bien assaisonné. En plus de la nourriture délicieuse, la plage propose également des canoës à la location. Seul ou à deux, le voyage dure environ 90 minutes jusqu’à Diessenhofen – pour 20 francs suisses, le canoë est même ramené. À la plage, nous profitons du soleil et d’un dessert fait maison.

Ma recommandation : le succulent « Rüeblikueche » (gâteau aux carottes). Je ne l’oublierai pas de sitôt. ©Adrian Reber

L’auberge de jeunesse met les petits plats dans les grands

Après avoir barboté dans l’eau, nous sommes allés directement prendre notre repas du soir à l’Auberge de Jeunesse Stein am Rhein. Nos hôtes Daniel et Susanna nous ont gâtés avec un menu à trois plats. Le buffet d’entrées était composé de plus de dix salades différentes ! Pour CHF 18.50, tu peux réserver le dîner individuellement. Au cours d’une partie de ping-pong digestif, nous nous sommes liés d’amitié avec une classe allemande de terminale – l’expérience typique d’une auberge de jeunesse.

«N’hésite pas à te resservir» : à Stein am Rhein, les gens (et les plats) sont généreux. ©Adrian Reber

Retour au Moyen-Âge

Tôt le matin, nous avons été tentés par la promenade vers le château de Hohenklingen. Ma compagne n’était pas très enjouée au début – « après tout, je ne suis pas férue du Moyen-Âge ! », a-t-elle fait savoir. En chemin, des mûres et des framboises fraîches, et à la fin, une magnifique vue panoramique ont récompensé notre entrain matinal. Le restaurant du château ouvre à 11h00.

Entrée gratuite : la vue de la flèche est magnifique. ©Adrian Reber

 

La vieille ville se caractérise par son charme

Après deux jours, nous avons finalement été attirés par la ville. Le cliché est vrai : Stein am Rhein est pittoresque. Les nombreux touristes s’y rendent à vélo ou arrivent à Stein am Rhein par l’une des nombreuses liaisons maritimes. Les innombrables fresques sur les façades des maisons ont enthousiasmé même les ignares en art que nous sommes.

La Mecque pour les amateurs d’art : des dizaines de cafés invitent à se détendre et à parler boutique. ©Adrian Reber

Avec toutes les merveilleuses façades et les bâtiments historiques, nous avions envie d’explorer l’intérieur de l’un d’entre eux. Nous avons trouvé ce que nous cherchions dans le monastère de Saint-Georges. Nous avons été particulièrement impressionnés par le cloître du XVIe siècle. Le jardin du monastère est un endroit idéal pour se détendre.

Respirer profondément dans le jardin du monastère – l’air est chargé du parfum des herbes fraîches. ©Adrian Reber

Nous sommes tombés sur un dernier conseil d’initié à Stein am Rhein tout à la fin de notre séjour : Böötle ! Exactement – juste à côté du pont du Rhin, on peut obtenir à bon marché de l’air, un canot pneumatique ou un stand up paddle. Tu peux donc aussi te rendre à l’auberge de jeunesse la plus proche à Schaffhouse par voie fluviale. Stein am Rhein nous a surpris par sa diversité – pour nous il s’agit plutôt d’une perle sur le Rhin.

Une pression, s’il-vous-plaît : en plus de l’air comprimé, de la bière est également disponible pour la promenade en bateau sur le pont du Rhin. ©Adrian Reber

À propos de l'auteur

junger Mann sitz auf Stein in Crans Montana

À propos de moi 

Ici Adrian – j’ai 28 ans et j’apprécie les petites évasions de mon quotidien. Surtout le week-end, j’ai envie de sortir du bureau à domicile et de vivre des expériences. Les Auberges de Jeunesse Suisses me convainquent lors de mes excursions par leur situation centrale, les nouvelles connaissances et, soyons honnêtes, leurs prix raisonnables 😉 !

Amis Au bord de l'eau Conseils hostel Couples Familles
S’abonner
Notification pour
guest
0 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires