Pourquoi l’Oberland bernois plutôt que la mer Baltique?

L'été dernier, beaucoup l'ont vécu : vol annulé – que faire ? Vivre une aventure en Suisse : l'Oberland bernois.

Vol annulé – que faire ?

En juin dernier, les projets de vacances de ma collègue et moi-même sont tombés à l’eau – à cause du COVID-19. Le vol vers la mer Baltique a été annulé. Il fallait donc trouver une alternative en Suisse. La planification, c’est évidemment ma spécialité, puisque je travaille pour les Auberges de Jeunesse Suisses. Le temps est censé être très agréable, chaud et ensoleillé – idéal pour la randonnée et la baignade. Les deux sont parfaitement possibles dans l’Oberland bernois.

Glaces au bord du lac de Brienz

C’est parti ! Notre premier arrêt : Brienz. Après s’être enregistrées à l’auberge de jeunesse, nous avons décidé de faire une promenade au bord du lac. Brienz est vraiment très charmante avec ses nombreux jolis chalets en bois. La promenade au bord du lac invite à flâner et à manger des glaces.

Chalet in Brienz

Chalet dans le village de Brienz ©Katrin

Randonnée avec de la pluie à la clé

Pour le lendemain, nous avions prévu une randonnée. Le Rothorn de Brienz est idéal pour une excursion. Comme nous avions déjà prévu une autre randonnée vers les hauteurs pour les jours suivants, nous avons pourtant décidé de faire la randonnée panoramique. Le point culminant de la randonnée est sans doute la traversée du pont suspendu de l’Unterweidligraben vers Interlaken. Nous avons commencé notre randonnée depuis l’auberge de jeunesse, après un copieux petit-déjeuner, simple mais bon. D’ailleurs, on salive encore aujourd’hui en pensant au délicieux pain.

Nach einem langen Anstieg genossen wir den schönsten Blick über den türkisfarbenen See. Leider zog sich der Himmel mit jedem Schritt mehr zu – war wohl doch nichts mit dem schönen Wetter. Nach 1.5 Stunden waren wir klitschnass und kehrten mit dem Zug nach Brienz zurück. Das Mittagessen in der Jugendherberge Interlaken fiel somit buchstäblich ins Wasser. Statt des Mittagessens gab es eine heisse Dusche und anschliessend machten wir uns einen schönen Nachmittag. Wir entschieden uns schlussendlich doch noch nach Interlaken zufahren, da uns beiden das Tagesmenü in Brenz nicht zusagte. Kurzerhand entschieden wir uns für das à la carte Restaurant 3a – hier findet jeder etwas.

Thaicurry und Pasta

Diner au Restaurant 3a à Interlaken ©Katrin

Prosecco dans le bain nordique

Le lendemain, nous avons quitté l’auberge de jeunesse pour nous rendre au lac de Thoune. Depuis Därligen, on nous avait recommandé une randonnée en direction du Morgenberghorn. Notre objectif, cependant, n’était pas ce sommet. Nous avions une autre destination en altitude. On a donc fait la randonnée difficile d’une heure et demie. Notre destination : une balançoire avec une vue imprenable.
La descente nous a semblé un peu plus facile. Nous avions l’intention de nous arrêter à l’Auberge de Jeunesse Leissigen pour nous baigner dans le lac ; le temps a filé à toute allure. C’était en effet une excellente idée – on a retiré nos chaussures de randonnée et on a sauté dans l’eau fraîche ! Après ce rafraîchissement, nous sommes allées à Grindelwald. Là-bas nous attendaient une soirée barbecue et un verre de Prosecco dans le bain nordique. Nous avons réservé cette prestation supplémentaire sur un coup de tête. La chance était de notre côté car elle était encore disponible. Se détendre dans le jardin de l’auberge de jeunesse avec vue sur la face nord de l’Eiger est un pur plaisir !

Femme sur une balançoire au-dessus du lac de Brienz

Balançoire au-dessus de Därligen ©Katrin

Proseccogläser vor Berner Bergkette

Prosecco dans le jacuzzi de l’Auberge de Jeunesse de Grindelwald ©Katrin

Happy End

Le lendemain, nous avons pris la télécabine de Grindelwald au First pour un petit tour au lac de Bachalp. Le trajet avec la télécabine dure environ 25 minutes et coûte CHF 65.– aller-retour par adulte.

Wanderer am Bachalpsee

Bachalpsee dans l’Oberland bernois

Le lac de Bachalp est l’une des destinations d’excursion les plus populaires de la région. Pour la randonnée aller-retour jusqu’à la station de la télécabine, il faut prévoir environ 2 heures. Il reste aussi assez de temps pour quelques arrêts photos, qui sont incontournables dans ce paysage idyllique. Il existe encore de nombreuses possibilités de circuits plus longs où tu peux être tranquille. Pour nous, cependant, cette option était parfaite. Le chemin de randonnée est très large et bien aménagé : il convient donc également aux familles avec des poussettes. La vue sur les sommets dentelés du Wetterhorn, du Schreckhorn et du Finsteraarhorn de l’autre côté de la vallée est également imprenable.

Le lendemain, après le petit-déjeuner, nous sommes rentrés à Zurich, totalement heureux de ces impressions fantastiques et pas du tout mélancoliques de l’annulation du voyage à la mer Baltique.

À propos, vous trouverez d’autres conseils sur les excursions nautiques et sur la manière de découvrir les plus beaux plans d’eau de Suisse à vélo dans l’article remplace la roue du hamster par un deux-rouse: allons-y!

Frau schaut in die Ferne

Vue de Grindelwald First sur les montagnes ©Katrin

Katrin est notre cheffe de service sportive du centre de réservation des Auberges de Jeunesse Suisses. Quand on ne la croise pas au bureau, on peut la trouver dans une auberge de jeunesse ou sur des sentiers pédestres. Fascinée par les voyages, elle a exploré la Suisse l’été dernier et a partagé avec nous son expérience unique.

Action & aventure Amis Au bord de l'eau
S’abonner
Notification pour
guest
0 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires