Voilà pourquoi tu devrais visiter la Suisse à vélo

La talentueuse snowboardeuse Sina Candrian raconte ses aventures sur le Gravel Bike Tour, de Buchs à Bâle.

Tu en as assez des longs trajets en train et des voyages interminables en voiture, mais tu as quand même envie de changer d’air ? L’envie t’est déjà venue de découvrir activement ton pays d’origine ? C’est exactement ce que je ressens. Je décide donc sans plus attendre de découvrir la Suisse à vélo. Grâce aux nombreuses auberges de jeunesse de Suisse, les étapes peuvent s’organiser sans problème et il est possible de passer la nuit à des prix attractifs.

Pour mon plan de route, je vais chercher ma copine de vélo Anja et nous voilà parties de Buchs SG avec nos gravel bikes. Ces vélos sportifs sont particulièrement adaptés aux longs trajets. Ils ressemblent à des vélos de course, mais les pneus plus épais permettent de quitter l’asphalte dur et de rouler sur des chemins de gravier aventureux.

Sina et Anja ont sellé leurs vélos et sont déjà prêtes pour l’aventure. © Sina Candrian

En route pour l’aventure !

Et c’est le long du Rhin majestueux que commence notre excursion. Nous nous sommes fixé 250 kilomètres pour les trois jours à venir. Jusqu’à Bâle, c’est un chemin passionnant et varié qui nous attend dans le sens du courant du Rhin. Après l’arrivée du fleuve dans le lac de Constance au niveau du delta du Rhin, nous pédalons à côté des eaux calmes et profitons de la fraîcheur de l’eau bleu turquoise.

Après 90 kilomètres, nous arrivons à l’auberge de jeunesse de Kreuzlingen. Cette auberge nostalgique se trouve directement sur la piste cyclable et après une seul petit accident, nous sommes au bord du lac. Magnifique !

Découvrir la Suisse à vélo peut être un vrai bonheur. © Sina Candrian

Faire le plein

Nouveau jour – nouvelle étape ! Notre objectif du jour est l’auberge de jeunesse de Schaffhouse. Nous enfourchons donc nos vélos tôt le matin. Nous rangeons les bagages dans des sacoches spéciales pour le guidon, la selle et le cadre. Un sac à dos rendrait la randonnée beaucoup trop pénible. Nous n’avons emporté que le strict nécessaire et pourtant nous ne manquons de rien – nous apprécions cette légèreté.

Moins, c’est plus : telle est la devise lorsque tu fais du vélo en Suisse. © Sina Candrian

Pendant 58 kilomètres, nous profitons du paysage vert et luxuriant qui défile à une vitesse de croisière agréable. De temps en temps, nous nous arrêtons pour remplir nos bouteilles d’eau à une fontaine. Tu devrais profiter de chaque occasion pour le faire, car on ne sait jamais quand se présentera la prochaine station de remplissage d’eau gratuite . 😉

Fatiguées mais heureuses, nous arrivons à l’auberge de jeunesse de Schaffhouse vers midi. Nous garons nos vélos dans le local et partons à la découverte de cette petite ville pittoresque. L’un des points forts est la visite de l’une des plus grandes chutes d’eau d’Europe : les tumultueuses chutes du Rhin. Une fois de plus, nous sommes submergées par une nouvelle journée pleine d’impressions.

Ne manque jamais l’occasion de remplir ta bouteille d’eau fraîche à une fontaine. © Sina Candrian

Des détours en direction de Bâle

C’est fou comme ces derniers jours ont défilé à toute vitesse. Heureusement, le circuit n’est pas encore terminé ! Aujourd’hui, nous partons tôt le matin en direction de Bâle. Il faut parcourir 158 kilomètres avant que le Rhin ne quitte la Suisse. Pour moi, en tant que Grisonne, c’est un sentiment très particulier, d’autant plus que ce puissant fleuve prend sa source dans mon pays.

Pendant tout le voyage, nous n’avons pas eu besoin de nos smartphones pour nous orienter. Une seule fois, nous avons vécu un moment drôle, lorsque les avions en direction de Zurich volaient soudain dans la même direction que celle que nous pensions prendre pour Bâle. Nous nous sommes vite rendu compte de notre faux pas.

Tu peux également découvrir des lieux étrangers lors de ton tour à vélo. © Sina Candrian

Encore un peu plus, s’il vous plaît !

Malgré les kilomètres supplémentaires dus à notre erreur, nous atteignons la ville branchée de Bâle en début d’après-midi. En route pour l’exploration ! Grâce à la situation idéale de la Stadtjugi, nous sommes directement au cœur des événements entre les restaurants, les bars et les attractions touristiques. Nous nous relaxons au bord du Rhin et passons en revue notre trajet autour d’un apéro bien mérité et de discussions prolongées. Bien que nous ayons parcouru environ 250 kilomètres, nous ne sommes pas vraiment épuisées. Il est vrai que notre entraînement à rester en selle assez longtemps nous a certainement aidées – sans oublier bien sûr l’indispensable crème pour siège de vélo. 😉

Le mélange d’activité sportive, de vitesse de déplacement et de paysages superbes a rendu ce voyage très particulier. Un autre Gravel Bike Tour d’une auberge de jeunesse à l’autre est déjà en cours de planification et une grande impatience nous gagne déjà.

L’auberge de jeunesse de Bâle se trouve à proximité du centre-ville. © Sina Candrian

C’est dans cette ancienne maison de maître que se trouve l’auberge de jeunesse de Kreuzlingen. © Sina Candrian

À propos de l'auteur

Portrait von Sina Candrian

Sina Candrian est une snowboardeuse professionnelle et ambassadrice de notre bien-êtreHostel3000. Pendant son temps libre, vous pouvez généralement la trouver dans la nature, en hiver sur sa planche et en été à vélo ou en escalade. Elle fait partie de la Fondation Schtifti depuis 2020 et s’engage, avec l’équipe, pour l’autonomisation des jeunes.

Encore plus d’action à vélo

Sina a déjà parcouru la région touristique d’Interlaken en deux roues. Qu’a-t-elle bien pu en penser ?

Frau auf de Bike im Wald
Action & aventure Au bord de l'eau Amis En ville Couples
S’abonner
Notification pour
guest
0 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires