48 heures au Tessin : voici nos conseils de voyage pour Locarno

Un court voyage au Tessin n’en vaut pas la peine? Oh que si ! Nous avons passé 48 heures dans le sud de la Suisse et vous présentons nos meilleurs conseils de voyage pour Locarno.

L’attente du voyage prévu entre filles pour un long week-end à Locarno était énorme.  Mon amie de longue date Mirella et moi avons donc beaucoup réfléchi à l’avance à ce que nous voulions vivre durant ces 48 heures. Spoiler : beaucoup de choses !  Et maintenant, nous vous présentons nos meilleurs conseils de voyage pour Locarno.

Eeeeeeey, en route vers le sud !

Le vendredi matin, nous partons en train de la Thurgovie vers le sud.  Presque trois heures et seulement deux changements plus tard, nous voilà sous le soleil de la Suisse.  Un sentiment de vacances nous envahit aussitôt : pas de nuage dans le ciel, des palmiers sur le bord du chemin et un sympathique « Buongiorno » au lieu de « Grüezi ».

De la gare de Locarno, nous prenons le bus n ° 7 et quelques minutes plus tard, nous nous retrouvons à l’arrêt Cinque Vie. De là à l’Auberge de Jeunesse Locarno, il n’y a que quelques pas.  Sur la terrasse, d’autres voyageurs sont assis aux tables pour discuter et profiter du soleil.

L’Auberge de jeunesse de Locarno vous invite à vous attarder sur sa jolie terrasse et dans son grand jardin. © Laura Gargiulo

Nous déposons très vite nos bagages  et récupérons le Ticino Ticket. Offert avec un séjour dans l’auberge de jeunesse, il nous permet de nous déplacer gratuitement avec les transports publics dans tout le canton. Je veux dire, c’est cool ça, non ?!

Dolce far niente

Nous ne voulons pas perdre de temps et partons à pied vers la vieille ville Après une courte promenade, nous atteignons la Piazza Grande. C’est le lieu du festival annuel du film de Locarno. Tu as  encore plus d’occasions de rencontrer des stars et des starlettes du monde entier à Moon&Stars.  Comme les deux événements sont déjà de l’histoire ancienne lors de notre visite, nous nous promenons  sur le « Walk of Fame » et mettons nos mains dans les empreintes de mains en bronze de nos coups de cœur secrets : Bastian Baker, Luca Hänni, Baschi…

Soudain, une envie de glace nous envahit !  On en trouve à chaque coin de rue et pour tous les goûts. Des châtaignes au tiramisu en passant par le café. Mmmmh !

Avec une vue sur la Piazza Grande, la crème glacée a encore meilleur goût. © Nina Wild

Locarno est situé directement sur le lac Majeur, d’un magnifique bleu turquoise.  À la mi-octobre, c’est encore la saison des t-shirts et les gens s’offrent un apéritif dès le début d’après-midi dans l’un des nombreux pubs du rivage. Nous nous promenons au bord de l’eau, profitant de la bonne humeur et de la sensation agréable de n’avoir rien à faire.

Le lac Majeur dans toute sa splendeur. © Nina Wild

Best view ever !

Dans la soirée, nous nous dirigeons vers la montagne locale de Locarno, Cardada.  Tu peux y accéder très facilement.  Tu prends d’abord le Funicolare Locarno, de la ville à Orselina, où tu changes pour emprunter la télécabine. Mais attention :  tu ne peux payer le funiculaire qu’en espèces sur place ! Avec le Ticino Ticket, l’AG et l’abonnement demi-tarif, tu bénéficies de réductions.

Une fois au sommet, nous sommes subjuguées par la vue sur le lac et le panorama montagneux. Nous n’avons jamais vu Locarno sous cet angle.  La vue depuis le belvédère est incomparable. On y trouve aussi de nombreux sentiers pédestres, des terrains de jeux et un restaurant.

notre avis, voici le conseil de voyage le plus important pour Locarno : ne pas manquer la plate-forme d’observation sur Cardada, où un panorama à 180 degrés s’ouvre sur le paysage environnant. © Nina Wild

Bleu, encore plus bleu, Verzascatal !

Ragaillardies par le copieux petit déjeuner buffet, nous nous rendons à Lavertezzo le lendemain matin en car postal. Là, notre randonnée en boucle commence à l’église paroissiale.  La pente est d’abord relativement raide jusqu’aux alpages historiques de Revöira, où les gens vivaient il y a des siècles dans des maisons de pierre.  Les sentiers que nous empruntons sont parsemés de châtaignes piquantes. Parfois, leur chute menace de nous assommer.

Après la descente, la randonnée mène de Brione, le long de la Verzasca d’un bleu profond et cristallin, jusqu’au point de départ, Lavertezzo. Le chemin qui longe la rivière convient également aux enfants, car une piste de boggie borde le sentier.  Aventure garantie !

La traversée du pont romain Ponte dei Salti couronne la randonnée.  Comme ce n’est pas la haute saison d’été, il n’y a même pas beaucoup de monde. 😉

Nous avons enfin vu de nos propres yeux le célèbre pont romain ! © Nina Wild

À la prochaine fois

 Même Locarno est triste de nous voir partir.  Le dimanche matin, il pleut à seaux.  Après tout, cela nous facilite les adieux.  Nous sommes heureuses, car bien que nous n’ayons passé « que » 48 heures au Tessin, nous avons vu et vécu beaucoup de choses. Et nous avons pu prolonger la fin de l’été d’au moins deux jours.

Quel est ton moment fort personnel à Locarno ? Dis-le-nous dans les commentaires !

À propos de l'auteur

Nina travaille comme assistante RP pour les Auberges de Jeunesse Suisses. Ce n’est pas seulement dans le cadre de son travail qu’elle est toujours à la recherche d’histoires passionnantes : elle se lance aussi régulièrement dans de nouvelles aventures durant ses heures de loisirs pour ne pas s’ennuyer. Quand elle n’est pas en train d’escalader des montagnes, de faire la fête dans des festivals ou de découvrir la Suisse, elle aime se blottir sur le canapé avec ses deux chats.

Indian Summer

Natalie te raconte les plus belles randonnées de la saison multicolore.

Envie d’une escapade citadine?

Katrina te montre les endroits les plus cool pour une escapade automnale.

facebook
Twitter
Au bord de l'eau Amis Au bord de l'eau Dans les montagnes En ville Familles Amis Dans les montagnes En ville Couples

Laisser un commentaire